Nouveau numéro des Cahiers du Mimmoc en ligne: le 11 septembre dans le monde

Nous avons le plaisir d’annoncer le dernier numéro en ligne de Mémoire(s), identité(s), marginalité(s) dans le monde occidental contemporain. Cahiers du MIMMOC 16 | 2016
Le 11 septembre dans le monde : politiques, cultures, identités

Événement planétaire par excellence, « le 11 septembre » a été très diversement perçu à travers le monde. Longtemps après, les images ont saturé les médias du monde entier. Les commentaires regorgent encore de descriptifs hyperboliques et 9/11 ne cesse d’alimenter querelles et conflits − au sein de la société et dans le discours politique américains, mais également bien au-delà. Nombreux sont les États en Europe et ailleurs, qui ont été amenés à revoir radicalement leur politique américaine, voyant dans l’effondrement des tours jumelles une symbolique de l’implosion de l’empire américain, la fin de l’ « hyperpuissance » des États-Unis. D’autres reculent devant l’image d’un monde « post-américain », toujours séduits par l’idée, par le besoin, d’une hégémonie atlantiste. Ils alimenteront un discours et une pratique − politique, économique, militaire − contribuant à l’émergence d’un nouvel « Autre », d’une nouvelle polarisation. Mais quel est, plus précisément, le caractère de la « rupture » du 11 septembre ? Lorsqu’on tente de dépasser l’excès et le débordement, l’omniprésent superlatif, comment faut-il prendre la mesure de l’événement ? Quels ont été la nature et le degré de son véritable impact − géopolitique, économique, social et culturel − dans le monde ? Quels parallèles peut-on établir ailleurs avec d’autres événements du même type à l’échelle planétaire ?

Le dossier coordonné par Christèle le Bihan et Saïd Ouaked rassemble ici des analyses montrant à quel point 9/11 n’a jamais été autant d’actualité, plus de quinze ans après les événements.

Recherche

Menu principal

Haut de page