Roger Hacyan Dalita (MCF)

Maître de conférences en Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes au SGEL : Service general d’enseignement des langues de l’Université de Paris 1 Panthéon. Elle enseigne dans le Master 1 Demographie Des chiffres pour parler aux hommes, de l’Institut de Démographie.

Elle a soutenue une thèse La marginalité dans le roman anglais d’après-guerre (1950-1965) [Texte imprimé], directeur de recherche Bernard Brugière, 2004.

Publications :
Dalita ROGER-HACYAN, « Absolute Beginners de Colin MacInnes » Parcours Urbains, Françoise Baillet, Odile Boucher-Rivalain, (dir.) Paris, L’Harmattan, 2011, 312 p. pp.297-307.

Communications:
Dalita ROGER-HACYAN (Paris 1) :  » The sky is the limit : délire de construction et construction du délire dans The Spire de William Golding  » Atelier 20 : Psychanalyse et écriture, Congrès SAES, Lille, 2010.

Dalita ROGER-HACYAN (Paris I), « Nature et fonction du « traître » dans la problématique turco-arménienne actuelle », Colloque international, La trahison au regard des sciences humaines, Université de Nancy, 2009. Le Laboratoire de Sociologie Urbaine, des Représentations et de l’Environnement Social – LASURES-2L2S, CENDIS – Université Libre de Bruxelles, Université de Strasbourg, Laboratoire Cultures et Société en Europe, UMR 7043 CNRS 6.

Dalita Roger-Hacyan, « Liberté de recherche, ou droit de mourir assassiné ? », ARPENTER LE CHAMP PÉNAL, LETTRE D’INFORMATION SUR LES QUESTIONS PÉNALES ET CRIMINOLOGIQUES, ACP N°72, janvier 2008.

Recherche

Menu principal

Haut de page