2019. JE Expériences de migration 17-18 octobre

PROGRAMME

 

Jeudi 17 octobre 2019

 

8h45 – Allocution de bienvenue : Elvire Diaz, Directrice du Mimmoc, Ariane Le Moing (Mimmoc/IEAQ), Lilyane Rachédi (École de travail social de l’UQAM, MECMI)

 

ATELIER 1 : RÉCIT INDICIBLE (MATIN)

 

9h – BLOC A            Présidence : Michèle Vatz Laaroussi

1-Guillaume Martin, médecin, Clinique des réfugiés, Calgary : « Les traumatismes indicibles des réfugiés yazidis et leur lutte face aux institutions canadiennes pour le regroupement de leurs familles : témoignage d’un médecin à la clinique des réfugiés de Calgary »

2-Ayman Al Joumaa (Université de Poitiers), « Tu viens d’où ? »

3-Mohammad Alsadhan (Université Paul Valéry Montpellier), « Recueillir les récits des réfugié-e-s syrien-ne-s. Une démarche scientifique pour rendre compte de l’expérience (in)racontable »

Questions/Discussion

Pause-café (10h15)

 

10h30 – BLOC B       Présidence : Paul Konan N’Dri

1-Adelina Miranda (Université de Poitiers), « Le dicible et l’audible dans les récits autobiographiques »

2-Karine Gatelier (Université Grenoble-Alpes) et Séréna Naudin (Université Paris 8), « L’indicible récit de soi. Expérience d’un atelier radio pour sortir des injonctions et des assignations adressées aux personnes étrangères primo-arrivantes en demande d’asile »

3-Lisa Carayon (Université Paris 13), Julie Mattiussi (Université de Haute-Alsace), Arthur Vuattoux (Université Paris 13), « Les voix étouffées : l’impossible récit des violences migratoires subies par des jeunes étrangers isolés »

Questions/Discussion

 

REPAS (12h15-13h45) – Salle Thélème, restaurant universitaire

 

ATELIER 2 : LE RÉCIT REVISITÉ (APRES-MIDI)

 

14h – BLOC A           Présidence : Ariane Le Moing

 

1-Frédérik Detue (Université de Poitiers) : « Témoigner en littérature de son expérience migratoire : une tentative de conjurer l’inhospitalité ? »

2-Geneviève Guetemme (Université d’Orléans) : « Nathalie Loubèyre raconte les migrants de Calais : No Comment »

3-Anne Morel van Hyfte, « De l’intime au politique : Théâtre et slam, où PRENDRE PAROLE devient un objet de fierté »

Questions/Discussion

Pause-café (15h15)

 

15h30 – BLOC B       Présidence : Lilyane Rachédi

1-Isabelle Lucas (Centre social Toit du Monde, Université de Poitiers) et Isabelle Feuillet (Artiste et metteuse en scène de la Compagnie Théâtre en Herbe), « Le projet artistique avec et pour le public migrant »

2- Kara Schmidt-Fusco (Université Côte d’Azur – Nice), « La littérature comme moyen de raconter l’indicible : La narration des traumatismes migratoires dans The Boat People de Sharon Bala et Ceux du lointain de Patricia Cottron-Daubigné »

3-Maurice Kamdoum Mangoua (École normale supérieure de Bertoua au Cameroun), « Migrations et écriture de la déconstruction dans Black Bazar d’Alain Mabanckou »

Questions/Discussion

Pause-café (17h-17h30)

 

17h30 -Lecture performée – Maïa Commère « Notre chance » : texte documentaire élaboré par Laure Bonnet à partir de témoignages autour de l’intégration des mineurs isolés, basé sur des entretiens avec des jeunes et des acteurs de leur accompagnement (famille d’accueil, bénévoles, travailleurs sociaux…)

Questions/Discussions : échanges animés par Yasmina Brunet

 

Cocktail (19h-20h)

 

***

 

Vendredi 18 octobre 2019

 

ATELIER 3 : LE RÉCIT FACE AUX INSTITUTIONS ET AUX POLITIQUES (MATIN)

 

8h45 – BLOC A        Présidence : Paul Konan N’Dri

1-Andréanne Charpentier (Cour pénale internationale de La Haye), « Quand une victime des pires atrocités témoigne devant la Cour pénale internationale »

2-Daniel Senovilla (IR CNRS-MIGRINTER- Université de Poitiers) et Océane Uzureau (Université de Gand, Belgique), « Créer les conditions pour recueillir les récits des mineurs et jeunes migrants se déclarant mineurs non accompagnés »

3-Yasmina Brunet (Maison des 3 Quartiers, Poitiers), « Le récit de solidarité « empêchée» :
«Tout le monde sait ce que vous faites mais personne ne veut l’entendre » »

Questions/Discussion

Pause-café (10h)

 

10h15 – BLOC B      Présidence : Lilyane Rachédi

1-Isabelle Rigoni (INSHEA/Grhapes, Université de Bordeaux), « Les enseignants face aux expériences migratoires juvéniles exprimées en contexte scolaire »

2-Paul Konan N’Dri (Haute école de travail social et de la santé, Lausanne, Suisse), « Derrière les barrières institutionnelles et politiques : l’impossible deuil des requérants d’asile face à la mort d’un proche resté au pays »

Questions/Discussion

 

11h20 – ATELIER D’APPROPRIATION ANIMÉ PAR MICHÈLE VATZ-LAAROUSSI

 

Migrations, violences, morts et récits impossibles : Comment les conférences de la journée peuvent inspirer vos expériences, vos pratiques et vos expertises ?

Regards croisés sur les traces des récits (scientifiques, artistiques, médicales, etc.) et pertinence pour le travail social : présence des chercheurs, praticiens et migrants.

 

 

REPAS (12h30) –  Salle Thélème, restaurant universitaireAffiche JE-17-18Octobre-RécitsImpossibles

Recherche

Menu principal

Haut de page