André Magord, lauréat du Prix Marguerite Maillet 2017

Le Mimmoc a le plaisir de vous annoncer la remise du Prix Marguerite Maillet 2017 à André Magord, par l’APLAQA (Association des professeurs de littératures acadienne et québécoise des provinces atlantiques). Félicitations à notre collègue!

 

Discours de Mme Johanne Mélançon, université laurentienne, Sudbury, le 21 octobre 2017.

Maître de conférences puis professeur de civilisation nord-américaine à l’Université de Poitiers, André Magord contribue, par ses recherches et son enseignement, à la promotion et au rayonnement des littératures acadienne et québécoise et aux cultures francophones depuis le milieu des années 1980 alors qu’il a fait un séjour de plus de cinq années au Canada, plus particulièrement à Terre-Neuve, dans le cadre de ses études doctorales. Il a produit, en 1994, un documentaire ethnographique (52 mn) sur les Franco-Terreneuviens pour la chaîne publique provinciale CBC Newfoundland, It comes from the heart, et une version en français pour la chaîne francophone publique nationale RDC, Ça vient du tcheur.

Depuis ce temps, il ne cesse d’établir des ponts entre la France et la francophonie canadienne, en particulier l’Acadie et le Québec. Au sein de l’université de Poitiers, il dirige, depuis 1997, l’Institut d’études acadienne et québécoise (IEAQ) où il est responsable de l’animation des différents programmes de soutien à la recherche auprès des membres et où il est responsable du fonds de documentation de l’institut, soit plus de 5 000 ouvrages qui en fait le fonds spécialisé sur l’Acadie le plus riche d’Europe. Plusieurs parmi nous se souviendront qu’il nous avait généreusement accueillis lors du 22e colloque de l’APLAQA en juin 2012 à l’Université de Poitiers. Suite à ce colloque, il a co-dirigé, avec Anne-Yvonne Julien, Littératures québécoise et acadienne contemporaines. Au prisme de la ville paru aux Presses Universitaires de Rennes en 2014.

Son engagement se poursuit, comme en fait foi son nouveau projet en collaboration avec Marlène Belly, ethnomusicologue à l’Université de Poitiers, intitulé « Patrimoine oral régional et dynamiques de l’interculturalité : Poitou-Aquitaine et francophonie nord-américaine », un projet de valorisation du patrimoine culturel immatériel au moyen des technologies numériques de pointe qui vise à mettre en place une plate-forme numérique internationale, comparative et collaborative.

Il me fait très plaisir ce soir de lui remettre ce prix en guise de reconnaissance du travail qu’il a fait pour établir des ponts entre nos cultures et nos littératures et en guise de remerciement pour les riches rencontres qu’il a suscitées et qu’il continue à préparer.

 

Communiqué de presse de la Société Nationale de l’Acadie. Monsieur André Magord récipiendaire du prix Marguerite-Maillet 2017

Moncton (N.-B.), le 23 octobre 2017 – L’Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l’Atlantique (APLAQA) et la Société Nationale de l’Acadie (SNA) sont heureuses de décerner le Prix Marguerite-Maillet 2017 à monsieur André Magord de Poitiers, France. Ce prix récompense chaque année, un professeur ou une professeure, chevronné-e (plus de 20 ans d’expérience) ou retraité-e, pour souligner sa contribution au développement et à l’étude des littératures acadiennes et francophones d’Amérique.

Au cours de sa carrière, André Magord a contribué au développement et à l’étude des minorités francophones du Canada, et par le fait même des littératures acadienne et québécoise, en établissant un « pont » entre l’Amérique, plus particulièrement le Canada français, et la France. Il s’intéresse à l’Acadie depuis le début des années 1990 alors qu’il fait ses études doctorales à Terre-Neuve. Au fil des ans, il a mis en place de nombreuses initiatives de recherche et les publications qui ont contribué à une meilleure connaissance de l’Acadie et du Canada français en France. Le prix lui a été remis à Sudbury, Ontario, le 21 octobre dernier dans le cadre du banquet de clôture du Colloque annuel de l’APLAQA.

La présidente de la SNA, Louise Imbeault, souligne que « la contribution remarquable de monsieur André Magord au développement des minorités francophones et à l’étude des littératures acadiennes et francophones d’Amérique, ainsi que ses nombreuses initiatives de recherches justifient l’attribution de ce prix portant le nom d’une grande Acadienne qu’est Marguerite Maillet. »

L’Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l’Atlantique (APLAQA) a été fondée par Robert Viau en 1991 afin d’offrir aux chercheurs une plateforme qui briserait leur isolement relatif et permettrait de communiquer leurs découvertes sur des littératures alors en gestation.

 

À propos :

La Société Nationale de l’Acadie (SNA) est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l’Atlantique, ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés en Atlantique, au Québec, en France et aux États-Unis. Son mandat est de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale. L’APLAQA et la SNA sont partenaires de la remise du Prix Marguerite-Maillet depuis 2002.

 

 

Renseignements :

Lucie Hotte

Présidente du jury

Chaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada, Université d’Ottawa

lhotte@uottawa.ca

Sur la photo de gauche à droite: Johanne Melançon, présidente du comité d’organisation du colloque 2018 de l’APLAQA qui a eu lieu à Sudbury, Ontario, Lucie Hotte, présidente du jury, André Magord, lauréat, Robert Viau, fondateur de l’APLAQA.

André Magord a tenu à préciser que ce prix, qui récompense un engagement sur le long terme, est celui de tous les membres de l’Institut d’études acadiennes et québécoises qui contribuent avec énergie, talent et créativité au rayonnement international de l’IEAQ et de l’université de Poitiers.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page